Haiti est dans  la merde jusqu’au cou !!!

Haiti est dans la merde jusqu’au cou !!!

Politique ! No Comments

Nous sommes plus que jamais dans la merde. Nous avons une situation unique et cynique en même temps, 3 gouvernements sont en place. Près de 45 ministres désignés ou démissionnaires liquident les affaires courantes. 2 premier-ministres sont en poste, déjà 5 échecs au parlement pour renouveler l’exécutif. Le nouveau premier ministre désigné n’a aucune chance d’être ratifié au sénat, 14 sénateurs sont déjà en mode de rébellion.

L’état a une dette de 5 milliards de gourdes à l’endroit du secteur pétrolier haïtien. D’ici la fin du mois d’août, si Jovenel Moïse n’a rien fait, à coup sûr il y aura rareté de gaz dans le pays. Déjà, certaines compagnies de distribution de produits pétroliers ralentissent leurs livraisons au secteur industriel haïtien. On attend le mauvais temps!

L’échéance de deux mois accordé au président Jovenel Moïse pour démontrer au “ CORE GROUP” qu’il est en contrôle de la situation, arrivent sous peu à terme. Jusqu’à présent, le président n’a rien démontré, même au palais national il se présente rarement. Quoiqu’il y a un calme précaire installé au pays sur le plan politique, mais la situation sécuritaire se dégrade au point que la traditionnelle compagnie aérienne “ Américan Airlines “ réduit drastiquement ses voyages en Haïti. La raison invoquée n’est rien d’autre que l’instabilité et la violence.

Après l’arrestation du seigneur de guerre, Arnel Joseph, il parait que tous les loups-garous “ get loose “. Les gangs, orphelins de leur chef, imposent la loi de la jungle partout dans le pays. La république est en émoi.

Le mois prochain la chambre des députés sera en vacance. Ces derniers sont fous à la recherche de l’argent et entendent vendre leurs votes pour des milliers de billets verts. Cela se comprend, c’est une dernière chance de voler légalement les ressources de l’état au grand jour. Haïti est dans la merde, dan gryen an fini, se souci kap kontre.

Entretemps, on a rendez-vous avec la plus grave crise politique et institutionnelle planifiée pour le deuxième lundi du mois de janvier 2020!

Sans oublier l’ouverture des classes qui s’annonce des plus douloureuses pour les braves pères et mères de famille.

L’opposition, comme un panier de crabes, s’entretue. Le peuple est livré à lui-même.

La diaspora maintient son support financier, même quand ils sont victimes d’odieux assassinats et de kidnappings en visitant la terre natale. Après tout, lakay se lakay. Cependant, la possibilité pour que l’Amérique plonge dans une autre profonde récession économique avant la fin de l’année se précise de plus en plus.

Qui viendra au secours de ce peuple cocufié depuis plus de deux siècles!

Que la volonté du Dieu tout-puissant soit faite!

Joel Leon



  • Author

    Related Articles

    Leave a comment

    Back to Top

    WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com