Lettre de 15 parlementaires américains sur 535 demandant aux parlementaires haïtiens de violer leur constitution (sont ils bien informés ?)

Politique ! No Comments

americaUne presentation de Tout Haiti Publie par Cabaretnetradio Une version exclusive de la lettre signée par 15 parlementaires américains sur un total de 535 membres (435 députés et 100 sénateurs) demandant de manière assez suggestive au président du sénat de coopter les sénateurs haïtiens et principalement le groupe des 6 pour les forcer a voter des amendements qui ne respectent pas les normes et procédures en vigueur et qui n’a pas été soumis par le Conseil Electoral provisoire qui lui même n’a pas été mis en place suivant les normes de la constitution c’est à dire suivant l’esprit de l’article 289.

Il est évident que les parlementaires américains, dont la majorité d’entre eux sont des pro Martelly d’après le sénateur Jean Baptiste Bien Aime, n’ont pas été bien informés de la situation et ont été induits en erreur par les lobbyistes du régime Martelly-Lamothe et surtout par l’ambassade américaine à Port-au-Prince.
Ne dit-on pas qu’ à quelque chose malheur est bon?

Cette lettre dont certains appellent ingérence offre une occasion en or aux parlementaires haïtiens et surtout à Simon Dieuseul Desras de communiquer directement avec ses parlementaires américains signataires de la lettre et de leur donner leur version de la crise contrairement aux mensonges de l’ambassadrice américaine a déclaré l’un des membres du groupe des 6.

Les parlementaires américains doivent savoir que Martelly a réalisé 6 carnaval et aucune élection pendant 3 ans. Ils doivent aussi savoir que le parlement avait déjà voté une loi électorale et qu’il existait un conseil électoral de compromis appelé CTCEP. Pourquoi les élections n’avaient elles pas lieu a ce moment là? Enfin, ces parlementaires dont certains sont vraiment des amis d’Haiti doivent savoir que Martelly a tout fait pour ne pas avoir d’élection parce qu’il pensait qu’il pouvait diriger sans le parlement et par décret et – O surprise – quand il a appris que la constitution de 1987 amendé n’autorise pas un président a diriger par décret … en Janvier 2015 comme il n’y aura pas d’élection cette année pour renouveler les 2/3 du sénat et la chambre des députés nous auront un président de facto et Martelly n’aura d’autre choix qu’a se barrer pour permettre la tenue des élections générales anticipées parce qu’il a failli a sa mission suivant l’article 136 de la constitution qui stipule:

Article 136:
Le Président de la République, Chef de l’Etat, veille au respect et à l’exécution de la Constitution et à la stabilité des institutions. Il assure le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l’Etat

Tout Haiti

Letter from 15 American Congressmen to Simon Desras September 2014

Letter from 15 American Congressmen to Simon Desras September 2014



  • Author

    Related Articles

    Leave a comment

    Back to Top

    WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com