• Voici une lettre ecrite par Alliance citoyenne A Mr Peter Mulrean,Ambassadeur des Etats –Unis en Haiti

    Voici une lettre ecrite par Alliance citoyenne A Mr Peter Mulrean,Ambassadeur des Etats –Unis en Haiti

    Politique !

    Miami, le 11 Décembre 2015

    Lettre ouverte :

    A : Peter F. Mulrean
    Ambassadeur des Etats-Unis en Haïti
    En ses Bureaux
    Tabarre 41, Route de Tabarre
    Port-au-Prince, Haïti

    Monsieur l’ambassadeur,

    Nous, de l’Alliance Citoyenne (AC), organisation de la société civile œuvrant en faveur de l’intégration des haïtiens de l’étranger dans les affaires politiques, économiques, sociales et culturelles d’Haïti, sommes profondément préoccupés par votre attitude irrévérencieuse, maladroite, arrogante et raciste dans la crise haïtienne que votre pays doublé par d’autres membres du Core Group a sciemment fabriqué dans l’objectif de satisfaire vos intérêts et ambitions impérialistes au détriment de ceux de la population haïtienne en quête constante d’un mieux-être. Cette attitude traduit votre irrespect d’Haïti et du peuple haïtien, de son histoire et de sa culture.

    A peine arrivé au pays, comme vos prédécesseurs, déjà, vous vous faites remarquer par des prises de position partisane et contraire à votre mission de diplomate.

    Dans des déclarations tenues le 3 Décembre dernier, lors d’une soirée de gala organisée en votre honneur par la HAMCHAM en votre résidence à Port-au-Prince, vous avez clairement exprimé votre opposition à l’idée de mettre en place un gouvernement de transition en Haïti, dans le cadre de la résolution de la crise née des élections frauduleuses du 9 Août et du 25 Octobre 2015. De quel droit aviez-vous osé prendre une telle position? Quid de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques et consulaires dont Haiti est partie ?

    Aussi, aviez-vous admis que les nouveaux dirigeants du pays devraient être issus d’élections libres et non de la rue. Là, vous avez peut-être raison. Cependant, vous n’êtes pas sans savoir que les élections du 9 Août et du 25 Octobre 2015 n’étaient ni libres ni démocratiques. Elles ont été entachées d’irrégularités et de fraudes massives planifiées par le régime en place, exécutées par un Conseil Electoral indigne et approuvées par l’ONU et le Core Group dont votre pays fait partie.

    Il est vrai que les relations entre votre pays et le nôtre sont faites de domination et d’exploitation à outrance dont Haïti continue de faire les frais, rien ne vous autorise ni aucun autre diplomate à s’immiscer dans nos affaires.

    Quand les élites chargées de conduire les destinées d’un pays s’effondrent au point que des diplomates étrangers s’arrogent le droit d’interférer et d’intervenir sans gêne dans une crise interne qui concerne les haïtiens eux-mêmes, il est plus que normal que les citoyens viennent en relais et assument souverainement leurs responsabilités. Comme ce fut le cas, à maintes reprises durant 2014 et 2015 aux Etats-Unis, où des citoyens par milliers envahissent les rues dans divers Etats pour crier leur ras-le-bol face à un appareil de justice raciste et partial. Vous avez la mémoire courte Mr. le Diplomate !

    Parallèlement Monsieur l’Ambassadeur et Proconsul, sachez que seul le peuple haïtien est souverain. Tout pouvoir issu d’élections frauduleuses ne jouissant pas de la légitimité populaire, même avec l’appui de l’étranger, ne pourra pas diriger le pays sans affronter la dure réalité de l’instabilité et de la violence.

    Quand, dans un pays, des institutions de l’Etat faillissent à leur mission et s’associent, en plus, à des étrangers pour organiser des joutes frauduleuses donnant naissance à une crise sans précédent, il est normal que les citoyens descendent dans les rues pour demander des comptes, au nom de la démocratie.

    Quand dans un pays, ce sont des ambassades étrangères qui dictent au Conseil Electoral Provisoire les résultats des élections, attribut de souveraineté d’une nation, les citoyens conscients et épris de libertés ne peuvent pas se croiser les bras devant une telle ignominie.

    Quand, dans un pays, ce sont des étrangers qui font et défont les gouvernements au mépris du vote et des revendications populaires, il est normal que la population fasse entendre sa voix à travers des manifestations de rue. Aussi longtemps que des étrangers continueront d’imposer au pays des solutions toutes faites à des crises qu’ils ont eux-mêmes fabriqués, il sera normal que les citoyens prennent les choses en main.

    Chaque fois que des puissances étrangères se font complices de l’oligarchie et d’autres tenants du statu quo pour violer les droits les plus élémentaires des haïtiens, il en sera ainsi. Et les citoyens exerceront toujours leurs droits constitutionnels pour cracher leur mécontentement et leur colère contre un système pourri et singulièrement improductif qui veut se reproduire à perpétuité.

    Nous tenons à vous faire remarquer également que vos déclarations sont mal venues, d’autant qu’elles sont perçues comme étant partisanes. Elles constituent une ingérence grave dans les affaires intérieures d’un Etat souverain et une entorse inacceptable dans les relations diplomatiques entre deux pays. Jamais un diplomate haïtien n’oserait afficher un tel comportement hors norme aux Etats-Unis. En vérité, Monsieur l’Ambassadeur, votre attitude dans la crise haïtienne frise l’indécence.

    En fait, ce comportement n’est respectable ni pour Haïti ni pour votre pays qui promeut la démocratie et le respect des droits humains à travers le monde. C’est une atteinte au droit à l’autodétermination et à la dignité du peuple haïtien qui a fièrement renoncé depuis plus d’un quart de siècle à la dictature en renversant, par un soulèvement populaire, le régime honni des Duvalier qui bénéficiait pourtant du plein soutien de votre pays.

    Enfin, nous vous enjoignons d’arrêter immédiatement, monsieur l’ambassadeur, vos interférences intempestives dans les affaires haïtiennes. Car elles n’aident nullement à arranger la situation. Au contraire, elles sont de nature à encourager la délinquance politique, le banditisme « légal », la corruption, l’impunité, l’immoralité, la construction lente, mais certaine d’une dictature, à attiser dangereusement la haine sociale et à enfoncer davantage le pays dans l’instabilité politique et sociale.

    Au nom de la patrie, mourir est beau !

    Francklyn B. Geffrard
    Président
    011(509)3785-3265

    Cc : Maison Blanche
    Département d’Etat
    Les Médias

    received_1043187125728731

  • Lavalas la pare pou l desann nan lakou Miami 22 dawou ki pral vini la .

    Lavalas la pare pou l desann nan lakou Miami 22 dawou ki pral vini la .

    Politique !

    Apre N.Y city fwa sa se pou Lakou Miami kote #54 la ap pare pou fe DKBES nan jou kap 22 dawou nan Miami senior High school. Mobilizasyon komanse tou patou ap tann Dr Maryse Narcisse kap debake angranjan lavalaseman san konte delegasyon kap soti toupatou nan dyaspora pou vinn rasanble sou chemen randevou 2016 la pou ke ansanm nou sove diyite nou pou diyite pa sove kite n. si w pa gen tranpotasyon fe nou konnen nap pase pran w ret branche pou detay miami

    Moun ki entelijan chwazi bo bo a #54 la. One respe pou tout Fanm kap sibi imiliyasyon .imilyasyon yon ayisyen se pou tout ayisyen . se pou tet sa fok nou sove diyite n pou diyite pa sove kite nn .Men sa ki lavalas la ! yo fek kare boude si nou pa dekolonize lespri yo.Yon sel nou feb Ansanm nou fo ansanm ansanm ansanm nou se lavalas !

  • Flash ! Flash !Le groupe Tokay rentre dans la partie et sera au grand rendez vous du samedi 25 juillet a Brooklyn N.Y “Lavalaseman “

    Flash ! Flash !Le groupe Tokay rentre dans la partie et sera au grand rendez vous du samedi 25 juillet a Brooklyn N.Y “Lavalaseman “

    Politique !

    En effet, La mobilisation continue , les lavalasiens de partout comptent marquer leur presence au grand rendez-vous du samedi 25 juillet a N.Y pour accueillir avec beaucoups d’enthousiasme Le Dr Maryse Narcisse qui est la candidate du parti lafanmi lavalas aux prochaines elections presidentielles. Une visite qui a suscite une grande Mobilisation a travers les etats unis et le canada. une soiree qui sera anime par le groupe Tokay Bon bagay Mechan oh a la mechan ! Venez vous amuser dans la paix pour le bien etre de notre cher pays Haiti .tokayrasanble

    Tokay Bon bagay ! Mechan mechan mechan oo apa w sezi anko !!!!

  • Avec La Benediction du Dr Jean Bertrand Aristide ,Dr Maryse Narcisse en marche  de la grande victoire aux elections presidentielles,  est la premiere femme aura a marquer l’histoire de la republique d’Haiti au rendez-vous de 2017 au Palais National .

    Avec La Benediction du Dr Jean Bertrand Aristide ,Dr Maryse Narcisse en marche de la grande victoire aux elections presidentielles, est la premiere femme aura a marquer l’histoire de la republique d’Haiti au rendez-vous de 2017 au Palais National .

    Politique !

    randevou
    Partout en Haiti comme dans la diaspora on se sent au meme gout d’un repas delicieux, les lavalasiens se mobilisent aux telephones comme dans les reseaux sociaux ,on se parle qu’une seule chose celle du grand rendez vous au Palais National le 7 Fevrier 2017 . du candidate de la marjorite populaire, Le Dr Maryse Narcisse qui est la coordonatrice de la fanmi lavalas dans la course presidentielle du 20 Novembre 2016. Beaucoups de motivation et de determination poussent des gens a se questionner sur les raisons pour lesquelles qu’on devrait voter une candidate comme Maryse Narcisse.Dans cet ordre d’idee Mr Claude Roumain dans son analyse en profondeur de cette derniere tente d’apporter une reponse accessible a ces interogations tout en evoquant les dix raisons valable qui peuvent vous aider a comprendre mieux les faits.

    2- Maryse Narcisse avec persévérance a entrepris des études médicales, qu’elle a couronnées avec succès.

    3- Le Dr Narcisse s’est toujours comportée comme une professionnelle compétente, avisée et responsable.

    4- Femme de caractère, elle a développé des capacités organisationnelles et de leadership au cours des vingt dernières années, occupant des fonctions importantes dans le secteur public comme dans le privé qu’elle a assumées avec droiture, compétence et honnêteté.

    5- Dirigeante politique humble mais tenace et loyale à Fanmi Lavalas, le Dr Maryse Narcisse a défendu avec détermination l’ordre démocratique au côté du Président Jean Bertrand Aristide avec qui elle a collaboré étroitement.

    6- Loyale au Président Aristide et à l’Organisation Fanmi Lavalas, le Dr Maryse Narcisse a gagné le respect de tous pour son engagement sans faille pour la justice et la cause des défavorisés.

    7- D’une grande sensibilité sociale, Maryse Narcisse s’est montrée incorruptible en refusant toutes les tentatives de la faire changer de trajectoire.

    8- Elle a su assumer pleinement le rôle de coordonnatrice d’une organisation en difficulté après 2004, en l’absence du représentant national, Jean Bertrand Aristide en exil pendant sept ans.

    9- Officiellement désignée coordonnatrice de l’Organisation Fanmi Lavalas, le Dr Maryse Narcisse a entrepris et réussi avec un groupe de collaborateurs à remettre sur pied les structures du Parti et à renforcer la discipline en son sein.

    10- Le Dr Maryse Narcisse a démontré des capacités de travailler en équipe, et à comprendre l’urgente nécessité de dialoguer avec tous les secteurs de la vie nationale pour arriver à combattre les inégalités sociales…
    Elle représente une garantie pour combler la fracture sociale source d’instabilité politique.

    Claude G. Roumain

  • Dr Maryse Narcisse est le signe de la delivrance du peuple Haitien plus precisement la masse Populaire unis autour de la table de la Fanmi Lavalas .

    Dr Maryse Narcisse est le signe de la delivrance du peuple Haitien plus precisement la masse Populaire unis autour de la table de la Fanmi Lavalas .

    Politique !

    mery
    Au delà du carnaval des 180+ partis politiques, il y a une realite qui, j’en suis sure, enleve le sommeil a beaucoup de candidats. La presence parmi eux du Dr Maryse Narcisse est une donnée qu’ils auraient souhaité ne pas avoir a considéré.
    L’électorat des politiciens traditionels a toujours ete compose, en majeure partie, des couches moyennes et petites bourgeoises des principaux centres urbains, surtout de Port -Au-Prince. Dans la planification des campagnes electorales, les couches populaires des villes et de la campagne, de meme que la paysannerie ont toujours eu une place secondaire. Bien que majoritaire, le suffrage de cette partie de la population a toujours été considéré comme acquis, dans la mesure ou l’on pouvait mobiliser les intellectuels et chefs de files. Depuis 1986, cependant, un changement a commence a prendre place. Ces “masses populaires” veulent de plus en plus prendre en main leurs projets politiques, et deviennent de plus en plus assertives.
    Nos elites ont pas mal de difficulte a s’y adapter.
    Rentre le Dr Maryse Narcisse.
    A cause de sa formation, des écoles qu’elle a fréquenté, des quartiers ou elle a vecue et de sa personalite, elle jouit d’une forte popularite et d’une immense sympathie dans les milieux petits bourgeois et les couches moyennes.
    Les bonnes dispositions de ce secteur envers elle, sont assez pour susciter l’envie de n’importe quel autre candidat.
    Ses rapports avec la masse populaire est direct, a travers Le ” Mouvement Lavalas”, qui est l’organisation que la majorité des démunis considère leur représentant. Comme porte parole cette puissante machine politique durant les longues années noires de la répression anti-populaire, elle est devenue un symbole de sérénité et de courage pour une immense portion de la nation.Quand en Octobre prochain, viendra le jour de voter pour un nouveau président, il sera difficile de trouver pareille altruisme, dedication et courage chez un autre candidat.

    Edmond Paul

  • Newton Louis St Juste : le parcours d’un fils authentique du Peuple Haïtien

    Newton Louis St Juste : le parcours d’un fils authentique du Peuple Haïtien

    Politique !

    newton

    Au cours d’une émouvante intervention sur Radio Zénith ce vendredi 10 avril 2015, Me. Newton Louis St Juste de la Plateforme JISTIS # 39 a retracé quelques moments de sa jeunesse douloureuse pour exhorter les jeunes d’Haïti à l’effort et aux études.

    A travers un article du Journal le Matin le décernant le prix de personnalité de l’année 2012, nous vous invitons à nouer connaissance avec ce jeune haïtien de 39 ans issu des masses populaires, dont le passé peut servir de modèle à la Jeunesse haïtienne, le roc sur lequel sera bâtie cette Haïti prospère à laquelle nous rêvons tous.

    28/12/2012

    Newton Saint Juste : l’apôtre du juste combat

    Natif du quartier de Baryè jou près de l’Avenue N, à Port-au-Prince, Newton Saint Juste a connu une enfance difficile. Fils d’un chauffeur de taxi et d’une mère « touche à tout » qui se démenait comme petite commerçante pour élever ses cinq enfants, il a su par sa force de caractère, changer son destin et celui de sa famille. Son nom symbolise aujourd’hui, la lutte contre la corruption et le népotisme dans le pays.

    Comme la plupart des jeunes du même milieu, Newton est un miraculeux. Il a appris à lire grâce à la détermination de Chantale Débrosse qui a vu en lui une valeur et une intelligence cachée qui devait être libérée. C’est ainsi que cette femme s’est battue pour que le jeune Newton aille à l’école. Alors que ses parents craignaient pour sa sécurité et voulaient l’envoyer à une école plus proche, du côté de Croix-des-Prés, Cette dame, d’une rare générosité, a pris sur elle de l’amener à une autre école, mieux cotée. C’est ainsi qu’il a débuté ses études primaires à l’école de la République du Paraguay.

    Intelligent comme lui seul, le jeune homme n’a pas pris longtemps à libérer sa tutrice de cette lourde vous charge. C’est ainsi qu’il l’a convaincue qu’il pouvait se rendre à l’école tout seul. Il payait 12 gourdes 50 par année au cours cette période pour ses études primaires. Arrivé au lycée Jean Jacques Dessalines, il devait payer 100 gourdes par an. Mais, vu son assiduité et son intelligence, il n’a pratiquement jamais payé ces frais que la direction de l’école s’est engagée à verser pour lui. À la Faculté de Droit, il payait 125 gourdes. Dès fois, ce sont ses amis qui l’aidaient à payer. En tout et pour tout, les études de Newton Saint-Juste lui ont coûté moins de 500 gourdes.

    En manque de moyen financier, en manque de tout, dès la classe de Rhéto, il s’est mis à enseigner pour trouver un minimum en vue de couvrir ses frais. Son premier emploi, en ce sens, a été au collège Saint-Louis roi de France. Il avait demandé qu’on lui donne la totalité de sa paye au mois de décembre, afin de disposer d’un bon cachet pour la période des fêtes. Quand était venu le moment de recevoir son argent et que le directeur de l’établissement lui avait donné son enveloppe, il était joyeux et fier. Hic ! Désenchantement total pour le jeune Newton au moment d’ouvrir l’enveloppe. 150 gourdes. Voilà ce que valait le travail du jeune homme. Ravalant sa déception, il s’est dit : « s’il m’exploite, c’est parce qu’il voit en moi quelque chose qu’il peut exploiter.» Entré à l’université, à la Faculté de Droit, à peine en deuxième année, il plaidait déjà au tribunal.

    Les premiers pas d’un homme de Droit

    L’assassinat de Me Wilfrid Leger, son Mentor et professeur à la Faculté de Droit, a cassé, dès son entame, l’élan du jeune Newton qui a laissé tomber alors la pratique du Droit. Après, avec courage, il s’est ravisé, et s’est dit que le meilleur hommage qu’il pouvait rendre à cet homme qui lui a pratiquement tout appris était de continuer dans la profession et de faire, ce que lui n’a pas su faire.

    Cette énergie et cette volonté de s’en sortir, sont naturelles. Newton les a puisées dans le milieu familial. Dès son enfance, il a eu une foi inébranlable en ses capacités et voulait changer les choses. « Dans la vie, il y a ceux qui mangent et ceux qui sont mangés, vous devez toujours vous arranger pour être du côté de ceux qui mangent ». Cette phrase d’un de ses professeurs à la Faculté de Droit, l’a motivé et l’a guidé partout. « C’est la raison pour laquelle j’ai toujours gagné les concours auxquels j’ai participé ». Il croit qu’il doit toujours aller de l’avant, même quand les moments sont difficiles et que les conditions ne sont pas réunies.

    Des joies et des pleurs

    Les moments qui ont le plus marqué sa vie ont été vécus à la Faculté de Droit et au lycée Jean Jacques au milieu de ses amis, notamment ceux du Club Classique. Ses camarades sont pour beaucoup dans l’homme qu’il est devenu : un battant qui croit que l’éducation est à la base de la construction de tout homme de bien. Un simple sourire de l’histoire a changé sa vie.

    La TNH a été une escale de choix. Comme pour tous les postes qu’il a occupé, c’est sur concours qu’il a été recruté. Il devait rejoindre la section sportive comme présentateur. Les responsables de ladite section n’ont pas voulu le laisser travailler, sous prétexte qu’ils n’avaient pas l’habitude de se rendre dans les matches de foot au stade Sylvio Cator. Quand on voulait lui confier des émissions politiques, d’autres responsables ont refusé sous prétexte cette fois, qu’ils n’avaient pas l’habitude de le voir à la fondation Aristide. Newton Saint Juste a du donc se battre pour s’affirmer à la télévision d’État.

    Son heure de gloire allait arriver. Et Newton a su la saisir. Ce fut lors du procès du massacre de Carrefour Feuille. Le directeur d’alors, avait demandé qu’on lui passe le micro, parce qu’il n’y avait pas de reporter à avoir étudié le Droit à la TNH. Ce fut le déclic. Après une brève présentation du jeune reporter, le directeur a appelé le chef de l’équipe du direct, présent au Palais de Justice, pour lui demander que tous les directs soient confiés à Newton. Problème ! Il ne disposait alors que de deux costumes que lui avaient donné en Cadeau son mentor. Pourtant le procès allait durer plusieurs jours. Il a dû se tourner vers les « pèpè » pour s’en pourvoir.

    Puis est venu le procès de Raboteau aux Gonaïves. Il a bénéficié d’un frais de 10 mille gourdes pour couvrir l’événement. C’était pour lui un gros montant, vu qu’il n’avait pas l’habitude de disposer d’autant d’argent. Il a appelé un vendeur de costume qui se trouvait en face du Palais de Justice, près de la place du Mausolée. Il lui a acheté 18 costumes. Il n’avait pas les moyens de donner sa nouvelle garde-robe à la buanderie, la veille du procès, c’est sa mère qui a du faire le boulot. Elle a lavé et repassé les costumes de son fils durant des heures et des heures. Elle s’est endormie avec le fer à repasser à la main. Il était alors 4h du matin, le jour du procès. L’avocat est tombé en sanglot en racontant cette scène de sa vie. C’est ainsi qu’une famille modeste construit un homme de bien.

    Newton revient de loin. Et son parcours à plusieurs niveaux, doit inspirer les jeunes. Alors qu’il était en Philo, il a eu un enfant qui est mort, peu de temps après sa naissance. C’est aussi un épisode qui l’a également beaucoup marqué. Cet enfant est mort parce que son père n’avait pas les moyens suffisants pour lui fournir un environnement et des soins adéquats.

    Du vrai changement…

    Il veut changer les choses. Contribuer à changer le système et rompre avec cette pratique qui veut que « La Justice soit faite pour ceux qui peuvent payer ». Newton Saint Juste plaide pour l’équité et s’attèle à lutter pour qu’une nouvelle société plus juste, respectueuse des droits du citoyen, naisse enfin. « L’homme de bien ne doit pas s’enfuir devant le délinquant ». Il décide ainsi de vivre dans le pays et de combattre ce système qui attribue à la corruption une valeur.

    Au fur et à mesure que sa carrière avance, il pose sa pierre dans la construction de l’édifice nationale et marque un peu plus l’histoire de son pays. L’avocat a une fonction sociale, croit Me St Juste qui entend assumer pleinement cette fonction et combattre cette culture de la corruption qui institue l’impunité comme normes. « Si on pouvait récupérer l’argent que la corruption a coûté à ce pays de 1804 à nos jours, on aurait pu être parmi les pays les plus riches du monde », estime-t-il.

    Il invite chaque professionnel à assumer la fonction sociale liée à leur profession une manière d’offrir, au milieu de ce tourbillon de misère, une autre alternative à la population. En menant sa lutte contre la famille présidentielle, Newton Saint Juste et André Michel étaient seuls contre tous, et surtout contre l’État. Aujourd’hui, avoue-t-il, bon nombre de citoyens comprennent le sens de notre lutte et ont décidé de nous soutenir. La lutte contre la corruption est l’affaire de tous.

    Ces choix de combat sont dictés par sa volonté de voir naître un jour dans ce pays, un véritable État de droit. La méritocratie doit régner sur la flagornerie, s’est-il juré. « Aujourd’hui, le citoyen reste le dernier rempart, parce que les contrepouvoirs ne répondent pas à leur fonction ». La confiance publique, croit-il, est ruinée. Celui qui devait incarner cette confiance, l’État, n’en n’est pas digne. C’est donc l’insécurité.

    Les inquiétudes de sa mère, dans cet énième dossier qui l’oppose au président de la République, ne le dissuadent pas. Les menaces, les provocations non plus. Newton Saint Juste se dit le messager de l’État de droit et le défenseur d’une juste cause. Les injures d’avocat pauvre, et d’aigri proférées contre lui par le fils du Président, sont comme un sérum qui revivifie le combattant qui croit qu’il a pour devoir de continuer à combattre afin que les pauvres aussi arrivent à faire entendre leur voix dans les affaires nationales. L’histoire est en marche, et elle n’est pas près de s’arrêter. Elle a permis de découvrir certaines dérives du pouvoir.

    Des enquêtes seront également menées, en 2013, par des avocats étrangers sur la situation des Droits de l’homme dans le pays. À cause de ce dossier de Népotisme, le gouvernement a du mal à obtenir de l’aide de la Communauté internationale. « Un rassemblement citoyen doit s’organiser afin de présenter à la jeunesse un nouveau modèle de société » soutient Newton. L’État doit être respecté y compris par les fonctionnaires, a-t-il fait remarquer. Comme symbole de son implication, le jeune avocat de 36 ans entend transformer son cabinet en assurance judiciaire. La bataille continue et arrive à une phase décisive.

    Le courage est nécessaire. Pour Newton : « Le courage, c’est d’aller à l’idéal et de comprendre le réel. Le courage, c’est d’agir et de se donner aux grandes causes, sans savoir quelle récompense réserve à notre effort l’univers profond, ni s’il lui réserve une récompense. Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire …» Du courage pour la jeunesse, en ces heures sombres ! Tel est son souhait.

    Lionel Edouard, doulion29@yahoo.fr

  • Dr Maryse Narcisse est le signe de la delivrance du peuple Haitien plus precisement la masse Populaire unis autour de la table de la Fanmi Lavalas .

    Dr Maryse Narcisse est le signe de la delivrance du peuple Haitien plus precisement la masse Populaire unis autour de la table de la Fanmi Lavalas .

    Politique !

    maryse
    Au delà du carnaval des 180+ partis politiques, il y a une realite qui, j’en suis sure, enleve le sommeil a beaucoup de candidats. La presence parmi eux du Dr Maryse Narcisse est une donnée qu’ils auraient souhaité ne pas avoir a considéré.
    L’électorat des politiciens traditionels a toujours ete compose, en majeure partie, des couches moyennes et petites bourgeoises des principaux centres urbains, surtout de Port -Au-Prince. Dans la planification des campagnes electorales, les couches populaires des villes et de la campagne, de meme que la paysannerie ont toujours eu une place secondaire. Bien que majoritaire, le suffrage de cette partie de la population a toujours été considéré comme acquis, dans la mesure ou l’on pouvait mobiliser les intellectuels et chefs de files. Depuis 1986, cependant, un changement a commence a prendre place. Ces “masses populaires” veulent de plus en plus prendre en main leurs projets politiques, et deviennent de plus en plus assertives.
    Nos elites ont pas mal de difficulte a s’y adapter.
    Rentre le Dr Maryse Narcisse.
    A cause de sa formation, des écoles qu’elle a fréquenté, des quartiers ou elle a vecue et de sa personalite, elle jouit d’une forte popularite et d’une immense sympathie dans les milieux petits bourgeois et les couches moyennes.
    Les bonnes dispositions de ce secteur envers elle, sont assez pour susciter l’envie de n’importe quel autre candidat.
    Ses rapports avec la masse populaire est direct, a travers Le ” Mouvement Lavalas”, qui est l’organisation que la majorité des démunis considère leur représentant. Comme porte parole cette puissante machine politique durant les longues années noires de la répression anti-populaire, elle est devenue un symbole de sérénité et de courage pour une immense portion de la nation.Quand en Octobre prochain, viendra le jour de voter pour un nouveau président, il sera difficile de trouver pareille altruisme, dedication et courage chez un autre candidat.

    Edmond Paul

  • Mais, qui est Dr Maryse Narcisse (Bon Bo a) de la  fanmi lavalas ?

    Mais, qui est Dr Maryse Narcisse (Bon Bo a) de la fanmi lavalas ?

    Politique !

    Cette grande femme Haitienne a eu un parcours formidable dans les courants sociaux politiques dans les affaires publiques de l’etat d’apres sa bibliographie puisee dans le tiroir de sakapfet.com. marys

    Dr Maryse Narcisse, membre du Cabinet Particulier du Président Jean Bertrand Aristide en charge de questions sociales et des dossiers de santé publique.

    Avant de rejoindre le Cabinet Particulier du Président, elle a travaillé de nombreuses années tant dans le secteur public que privé, occupant progressivement des hautes fonctions au niveau du « Ministère de la Santé Publique et de la Population », ainsi qu´au « Ministère des Affaires Etrangères ». Elle fut successivement coordonatrice nationale du Programme Elargi de Vaccination, Directeur à la direction d’Education et de Developpement des Ressources Humaines et Directeur Général au Ministère de la Santé Publique et de la Population. Dr Narcisse a participé activement à la planification, à l’evaluation et à la formation du personnel de santé pour la première campagne nationale de vaccination en Haiti. Comme Directeur Général au Ministère de la Santé Publique, elle a géré le Ministère et coordonné le developpement et l’implantation de normes au niveau national. Nommé Ministre Conseiller à la Mission Permanente d’Haiti auprès des Nations Unies, le focus de son travail a été les questions sociales telles éducation, santé, droits humains et la question du genre.

    Dans le secteur privé, elle a collaboré avec le SOE comme directeur d’un projet integré de santé dans l’Artibonite, avec l’OMS comme consultant national du Programme Elargi de Vaccination et du Programme de Contrôle des Maladies Diarrheiques, puis à Save the Children où elle occupa le poste de Directeur technique en Santé. Elle a participé au développement du premier guide national de traitement des Maladies Sexuellement Transmissibles. Dans les conditions très difficiles qui suivirent le coup d’état de 1991, elle forma une coalition de 10 ONGs travaillant dans les communautés rurales du Plateau Central pour developper des interventions pour la prévention du SIDA. Avec des partenaires, elle a fondé MEDICORPS une firme de consultation pour l’évaluation des programmes de santé.

    Dr Narcisse a consacré une partie de sa carrière à la Recherche au « Département de la Santé de l’Etat de New York », particulièrement dans le développement et l’implantation de projets de recherche et d’évaluation.

    Durant toute sa carrière, Dr Narcisse a toujours montré un interêt particulier pour le développement des communautés rurales et la promotion des projets ciblant les femmes. Elle a participé à de nombreuses conférences internationales où elle a présenté des sujets comme la vaccination, la prévention du Sida et des maladies sexuellement transmissibles. Détentrice d’un diplome de docteur en médecine de l’Université d’Etat d’Haiti et d’une maitrise en Santé Publique de Tulane University aux Etats Unies, elle a obtenue un doctorat en Santé Publique option Epidémiologie et a présente sa thèse en 2005.On s’arrete la pour le moment En attendant la Deuxieme version de sa biographie qui sera publiee tres prochainement .

    la voila aujourdhui la coordinatrice de la Fanmi lavalas et Candidate a la Presidence aux prochaines joutes electorales pour cette grande representation de masse et deja en route vers le palais national.

    stay tune !!!!!!!!!

Back to Top

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com